Optimum

Numéros thématiques

Mais il semblerait que la part respective de la contribution financière de chacun ait une importance significative. Selon mes recherchesdans le cas de couples hétérosexuels, les hommes sont plus heureux lorsque les deux partenaires contribuent au pot commun — mais ils préfèrent de loin être le principal soutien de famille. Mais les indices de détresse grimpent quand le revenu de leur épouse dépasse ce seuil. Les hommes qui sont le seul soutien de famille sont relativement malheureux, mais moins stressés que ceux dont la partenaire est le gagne-pain principal. Ces deux scénarios sont négatifs pour la santé mentale des hommes. Peut-être même était-il une des motivations pour concrétiser la relation. Rapport de force Plusieurs raisons expliquent pourquoi les hommes gagnant moins que leur conjointe souffrent de détresse psychologique. Le concept social du mâle pourvoyeur perdure depuis fort longtemps.

Les normes de genre traditionnelles

Sur tenter de répondre à cette difficulté, nous allons examiner les différents contextes culturels et religieux dans lesquels sont élevées ces jeunes filles. Un partie de tissu — un coupon avec tissu —, une montre… et unique collier. Pour les cadettes devrions-nous assez dire, puisque les garçons ont continuellement eu leur mot à dire exécutant le choix de leur épouse 5. Elle ne connaissait pas mon Dieu. Les parents du garçon demandaient la main aux parents de la tendron.

Laisser un commentaire

Adresse strictement confidentielle *

293 294 295 296 297
Back to top