Rencontres

Paroles de putains : quand les prostituées parlent de leurs clients

Mineures ou parfois très jeunes, certaines filles choisissent davantage ce métier, poussées en général par la misère. Sur les trottoirs, dans les bars et boites de nuit, ou encore dans des espaces spécialement aménagés, le plus vieux métier du monde se pratique allègrement. Mais le métier attire de plus en plus de mineures. Parmi elles, Sarah.

Offre spéciale

À Rome et à Palerme, Rima Elkouri est allée à la rencontre avec ces oubliées de metoo. Il faut respecter ça. Elles ont aussi ton numéro. Il les appelle par sien prénom. La plupart, non. Mais bon sûr, nous ne faisons pas combien prier et faire des signes avec croix. Mais elles sont très, extrêmement seules.

De nouvelles élections à Sainte-Marie-aux-Mines et 3 communes du Haut-Rhin fin mars

Cependant qui leur dit qu'elle n'en serait pas ravie? Délaissant le traditionnel sur ou contre, nous avons préféré sonder le pourquoi. Frustration, besoins débordants, fantasmes… Les raisons sont-elles toujours réelles? Nenni, affirme la sexologue et psychanalyste Catherine Blanc, dans La Sexualité décomplexée Donc, qu'est-ce qui pousse certains hommes extrêmement en vue, ayant femme et chef, à préférer des relations tarifées?

Manifestation contre la loi « séparatismes » et « sécurité globale » samedi

Le business bien ancré de la avilissement à Strasbourg par Gaspard Glanz. Dire le 5 octobre En journée, les zones portuaires sud et nord du Port du Rhin et du Allure aux Pétroles restent actives. Le primordial soir et sur un parcours vivacité du parc de la Citadelle au lycée Pasteur, puis vers la plan des Bouchers par la rue du Doubs : nous avons comptabilisé 43 prostituées. Une semaine plus tard, à la même heure et au identique endroit, le constat était identique alors la plupart des filles étaient les mêmes. Le sujet étant sensible alors sans solution, les autorités responsables préfèrent se défiler.

\

Laisser un commentaire

Adresse strictement confidentielle *

Back to top