Rencontres

Piratage d’AshleyMadison : Chérie ce n’est pas ce que tu crois

Certains infidèles vont commencer à transpirer dans les heures à venir, un groupe de hackers ayant piraté un site de rencontres extraconjugales, menace de publier les coordonnées de tous les utilisateurs! Les pirates du site de rencontres extraconjugales AshleyMadison, connu pour être le leader de son secteur, ont menacé de publier les coordonnées de la totalité des utilisateurs du site. Pourtant après ce brutal piratage, la discrétion est précisément ce que veut détruire le groupe de pirates. La fermeture du site ou la ruine de ses clients… cruel dilemme!

« Lorsqu’on regarde ces chiffres »

Le service prenait beaucoup de liberté par la sécurité et les informations personnelles de ses clients. Les pirates ont mis en ligne sur Internet les données de 36 millions de adhérent du service. Ces derniers ont été les victimes des cybercriminels, mais également des mauvaises pratiques de sécurité du site de rencontre, ou plus exactement de leur absence. Mais les autorités de protection épinglent aussi le lieu pour une pratique justement dénoncée avec les hackers du site. Or, le site faisait même payer une choix garantissant la suppression définitive des données.

Une erreur s'est produite !

Avec les rares profils féminins, beaucoup étaient probablement faux. Une enquête de Gizmodo jette le doute sur les usage de la société éditrice d'Ashley Madison dont le chiffre d'affaire annuel dépasse les millions d'euros. Basé au Canada, ce site est surtout populaire par le monde anglo-saxon mais il a des clients dans le monde absolu. On en recenserait 13 en Belgique et en France. Sulfureux Il y a deux semaines, des pirates informatiques publiaient les données personnelles de millions de membres du sulfureux site. Le site américain Gizmodo , spécialisé par les nouvelles technologies, a analysé les données rendues publiques par les pirates.

Ashley Madison: Origen y forma de utilizarlo

Presse-citron

Assurément, comme tous les sites! Cela inquiète aussi le professeur en génie automatique à Polytechnique José Fernandez. Le lieu a assuré aujourd'hui avoir fermé les brèches de sécurité. Mais M. La plupart des gens étalent en conséquence leur vie sur Facebook ou Yahoo, dit-il. Les conséquences peuvent être cependant plus graves à long terme. Écrivez-nous une courte lettre de à parole maximum à l'adresse suivante: Vous pouvez aussi nous écrire en toute incommunicabilité si vous avez de l'information accessoire. Sur le même sujet.

Laisser un commentaire

Adresse strictement confidentielle *

Back to top